slogan
 

Revenue guérie à la suite d’une NDE

Témoignage sur vidéo d’Anita Moorjani, une jeune femme qui était en train de mourir d’un cancer au stade 4B terminal (lymphome ayant totalement métastasé dans tout le corps), qui vit une NDE (expérience de mort imminente), en revient et guérit complètement… Regardez cette vidéo bouleversante qui est dans un anglais facilement compréhensible et sous-titrée en français.

Lire la suite

Sans bras, ni jambes … mais heureux!

Nick VIJICIC est probablement l’un des hommes les plus inspirant au monde !
Conférencier et motivateur, il prouve par sa vie inspirante et exemplaire que le handicap n’est pas une fin. Les barrière et les limites, ce sont nous même qui nous les fixons, l’état d’esprit fait toute la différence entre rester immobile et avancer. Cet exemple est une grande métaphore de notre vie à tous.

Lire la suite

Femme atteinte de myopathie en stade avancé

Elisabeth Matthey est une femme atteinte de myopathie depuis l’adolescence et qui, dans son handicap profite de ce que la Vie lui offre plutôt que de se morfondre sur ce que la maladie lui enlève.
Une nuit, ne pouvant pas dormir, elle s’est levée. Et voilà les paroles qui lui sont montées tout simplement et qu’elle a fixées sur papier.

Lire la suite

Témoignage d’une femme atteinte de surdité

Malgré ma surdité, j’ai entendu…

mireilleMon Dieu,
que je n’oublie jamais !

J’étais entrée dans une prison, aux murailles infranchissables.
J’étais devenue étrangère partout où j’allais, toujours à l’écart des autres :

J’étais en exil, loin de Toi…
Je T’ai accusé d’injustice
et j’ai même pensé que Tu étais un Dieu sourd !

Lire la suite

Témoignage d’une femme atteinte de SLA

« La philosophie de cette association de bénévoles est que d’aider les personnes mourantes, dans la mesure du possible, à faire face à ce qui leur arrive et à en parler, peut être bénéfique pour elles. Etant donné que je sais, par ma propre expérience, que de parler et de partager peut atténuer les angoisses et la solitude qui entourent le mourant, et qu’il est souvent nécessaire que l’accompagnant crée les opportunités pour que ce partage puisse se faire, je ne suis pas en désaccord avec cette philosophie.

Lire la suite

Interview avec John qui regarde la mort en face

Ma mort est proche, traitez-moi d’égal à égal !

johnLa mort, sujet toujours difficile à évoquer, surtout avec une personne dont chaque jour est peut-être le dernier. John Chevalley, 53 ans, atteint dès l’âge de 16 ans par la maladie d’Hodgkin stade IV, est en
sursis depuis 1982. Il nous parle des difficultés qu’il éprouve à avoir une conversation traitant de sa mort prochaine.

S.J. Nous avions prévu le rendez-vous hier. Mais votre santé en a décidé autrement. Comment allez-vous aujourd’hui ?

Lire la suite

Parcours d’une jeune femme atteinte d’un cancer incurable

Le voyage de Beyhan

Beyhan Lowman décéda d’un cancer à trente et un ans. Elle avait survécu à son pronostic médical pendant de nombreuses années, grâce à la combinaison de divers facteurs : une forte volonté de vivre le plus intensément possible, de progresser et d’aider les autres, et l’utilisation de l’imagerie mentale, de la visualisation et de la méditation la rendant spirituellement forte pour le combat qu’elle affrontait. Beyhan était une personne intense, à la fois douce et aimante, qui désirait surtout faire de son expérience un outil éducatif à mettre au service des autres. Bien que devenue frêle et faible, à mesure que la tumeur dévorait son corps, la lumière intérieure et l’amour qu’elle prodiguait aux autres grandissaient de plus en plus. Surmontant sans relâche ses peurs, faisant face à la souffrance et à ses doutes sur elle-même, Beyhan s’efforçait de se montrer très honnête avec ses proches. Elle fut d’une grande aide pour de nombreuses personnes, par ses conférences dans divers hôpitaux, des ateliers de rencontres, des groupes de prières et de soutien aux femmes, et aussi dans son travail auprès d’autres cancéreux, ainsi que de leurs familles. Beyhan prodigua des trésors d’amour, de sensibilité et d’empathie et partagea aussi la sagesse qui vivait en elle.

Lire la suite

Bénévole atteint de la sclérose en plaques

Accepter c’est…

koppTémoignage d’un bénévole atteint lui-même d’une maladie évolutive et formé pour accompagner des malades de la Sclérose en Plaques.

Voilà déjà plusieurs années, que je me sens prêt pour m’investir dans l’accompagnement des personnes en fin de vie. Le temps est venu pour moi que cet engagement se réalise enfin pour me mettre au service de l’Autre.

Atteint d’une sclérose en plaques évolutive et étant en invalidité 2ème catégorie, je ne travaille plus. Il m’a fallu attendre d’être en paix avec cette maladie pour comprendre ce que voulait dire le mot « accepter ». Certains appellent « habitude » notre acceptation, et pour eux, accepter, c’est renoncer à la lutte, c’est ne plus désirer guérir, c’est peut-être même trouver quelque agrément à la situation de malade, c’est en tout cas tomber dans la passivité.

Lire la suite

Regard d’un malade sur les proches aidants

Mon épouse est un ange…

kopp2J’ai le sentiment que mon épouse incarne un ange qui veille sur moi. C’est pourquoi, il me faut prendre soin que les égards généraux que, mon épouse et moi, avons l’un pour l’autre, ne fassent pas de nous des êtres liés dos à dos par une même chaîne, à tout jamais incapables de joindre leurs regards.

Que le souci de nous épargner mutuellement ne nous conduise pas à nous isoler chacun de notre côté avec notre souffrance, mais qu’il nous apprenne au contraire à porter la douleur ensemble. Il y a là un équilibre à trouver, à créer. C’est le secret des cœurs véritablement unis d’y parvenir…

Lire la suite

Rester vivante jusqu’à la fin

Quand la faiblesse devient légèreté

Ce cancer qui s’est installé pour ne plus partir me fait traverser des contrées inconnues.

La dernière en date a été celle de la faiblesse, que le jargon quotidien ou médical nomme fatigue.

Faiblesse physique, chaque mouvement me paraissant être au-dessus de mes forces, faiblesse psychique, envie de rien, mais vraiment de rien, faiblesse spirituelle : je n’étais qu’une petite chose affalée dans un fauteuil, sans autre but sur terre que de passer la journée, en attendant la fin comme une délivrance. Ce jeudi-là néanmoins, je me préparais à aller à la permanence de mon association d’aide aux personnes atteintes du cancer, ayant déjà expérimenté à plusieurs reprises que ma responsabilité dans l’association, mon émerveillement devant ces personnes si vraies dans leurs souffrances, tout ça m’avait déjà revigorée, amenée à un état de bonne santé.

Lire la suite

Contact

plan80 rue de la Servette, rez inférieur,
1202 Genève
Tel. +41 22 740 04 77
Tram 14, 18, Bus 3, 11,
Arrêts: Servette ou Poterie)
Tous les détails...

Dons & soutiens

donsL’Association Entrelacs n’étant pas subventionnée, tout don est précieux!

-> Page dons et soutiens