slogan
 

Moment de légèreté

 

Un jour sans rire est un jour perdu!

Cette page a pour but de procurer un moment de légèreté, de vous faire sourire. Les thèmes traités sur notre site comportent quand même une certaine gravité, une lourdeur certaine pour d’autres…  Cela fait du bien de pouvoir aussi en sourire, voire parfois rire et de ne pas nous prendre trop au sérieux.

 

     Un jour on va tous mourir, Snoopy!     
                           Vrai, mais tous les autres jours on ne mourra pas.

 


Une vieille dame  est hospitalisée. A son arrivée, une infirmière lui demande :
– « Quel est le nom du médecin qui vous suit ? » Et la vieille dame répond :
–  Vous voyez bien que je suis venue seule ! »

 


Pépé et Mémé sont assis dans le parc

Pépé dit : « J’ai une folle envie de glace. »
Mémé dit : « Je vais en chercher, que veux-tu ? »
– « Deux chocolat, et toi ? »
– « Moi, je prendrai deux vanille. »
Pépé réplique : « Il vaut mieux que tu le notes. »
– « Mais non, le camion de glaces est juste là, devant! »
– « Notes-le, je te dis que tu vas oublier ! »
– « Non, non, je n’oublierai rien ! » et Mémé part en grommelant: « deux chocolat, deux vanille… deux choco… »
Après un bon quart d’heure Mémé revient avec deux saucisses et deux cornets de frites bien dorées !!!
Pépé lui dit: « Et où est la moutarde ? »
– « Bon sang, je l’ai oubliée ! »
– « Tu vois, répond Pépé, je t’avais bien dit de le noter ! »


Jeune ou Vieux ?
La jeunesse c’est 4 membres souples et un raide ; la vieillesse c’est 4 membres raides et un souple.


C’était quand même super quand l’humour était encore gentil…

Pierre DAC:
RENCONTRES:  Sourd rencontrerait sourde pour trouver terrain d’entente.

ACHAT – VENTE:
– Cause fausse alerte, vend cercueil en ébène, jamais servi.
– A vendre robe de mariée portée une seule fois… par erreur !


 

sur-le-pot

Ce n’est pas la fin du monde mais certainement la fin d’un monde. Mamie et Papy devront s’y habituer…


 

Poupée-et-Teddy-sen-vont

 Qui joue encore avec nous?


 

Nos-parents-faisaient-tout-avec-rien


 

La-vie-en-rose


VW-Ad-pic

LA bonne affaire à saisir ! Vends voiture 1962, parfait état, 15km seulement                 


 

Mieux vaut en rire…

Tir à l'arc

 

 

Trottoir interdit

 

 

Aller tout droit


 

Ils sont fous, ces inventeurs!

invention ceinture

 

crazy inventions verre

 

cercueil

 


 

Une histoire vraie:

Et Toc!

La scène qui suit a eu lieu dans un vol de la compagnie British Airways entre Johannesbourg et Londres. Une femme blanche dans la cinquantaine, s’assied à côté d’un noir. Visiblement perturbée, elle appelle l’hôtesse de l’air :

– Quelle est votre problème, Madame ? demande l’hôtesse.

– Mais vous ne voyez donc pas ? répond la dame. Vous m’avez placée à côté d’un noir. Je ne supporte pas de rester à côté d’un de ces répugnants. Donnez-moi un autre siège!

– S’il vous plait, calmez-vous, dit l’hôtesse de l’air. Presque toutes les places de ce vol sont prises. Je vais voir s’il y a une place disponible.

L’hôtesse s’éloigne et revient quelques minutes plus tard. – Madame, comme je le pensais, il n’y a plus aucune place de libre dans la classe économique. J’ai parlé au commandant et il m’a confirmé qu’il n’y a plus de place dans la classe exécutive. Toutefois, nous avons encore une place en première classe. Avant que la dame puisse faire le moindre commentaire, l’hôtesse de l’air continue :

– Il est tout à fait inhabituel dans notre compagnie de permettre à une personne en classe économique de s’asseoir en première classe. Mais, vu les circonstances, le commandant trouve qu’il serait scandaleux d’obliger quelqu’un à s’asseoir à côté d’une personne aussi désagréable. Et, s’adressant à l’homme noir, l’hôtesse de l’air lui dit:

– Donc, monsieur, si vous le souhaitez, prenez votre bagage à main car un siège en première classe vous attend. Et tous les passagers autour qui, choqués, assistaient à la scène, se levèrent et applaudirent.


On a adoré cette blague

Dès que tu marches c'est fini

Tiré des rires de Criblette


Mot de passe

mot de passe incorrect

 


 

« Désolé, je ne pourrai répondre aux e-mails aujourd’hui. Quelque chose s’est écrasé sur mon ordinateur…
et la souris a disparu… »

Computer crashed mouse missing


La blague de la Toussaint

Un matin, pépé se lève et fait des bisous sur la poitrine de mémé. Très étonnée, mémé lui demande:
– Que fais-tu?
– Ben, on est le 1er novembre, c’est la fête de tous les saints, alors j’embrasse les tiens!
Le lendemain, au lever, mémé embrasse le zizi de pépé… Pépé, surpris lui demande :
– Mais qu’est-ce qui te prend ?? Mémé lui répond :
– On est le 2 novembre, c’est la fête des morts !


 

Un senior disait à son vieil ami de 80 ans:

– J’ai entendu que tu vas te marier ?
– Ouais!
– Est-ce que je la connais ?
– Non!
– Elle est jolie, cette femme ?
– Pas vraiment.
– Elle est alors bonne cuisinière ?
– Non, elle ne cuisine pas trop bien.
– Alors elle a beaucoup d’argent ?
– Bof ! elle est pauvre comme une souris d’église.
– Alors elle est au moins bonne au lit ?
– Je ne sais pas.
– Mais alors, bon Dieu, pourquoi veux-tu l’épouser?
– Parce qu’elle peut encore conduire!


Ca c’est le Québec: Le bouchon gériatrique

L’exaspération des conducteurs de voiture lorsqu’un groupe de personnes âgées et handicapées traverse le passage de piéton en formation bien ordrée et se rend à l’épicerie du coin… Heureusement certains automobilistes ont de l’humour…

Pour voir la vidéo cliquez sur ce lien: http://biggeekdad.com/2013/08/geriatric-traffic-jam/


Le Prêtre et le chauffeur de taxi

Il y avait, dans un village, deux hommes qui s’appelaient Francis. L’un était prêtre et l’autre chauffeur de taxi. Le destin voulut que tous deux meurent le même jour. Ils arrivent au ciel et se présentent devant le Seigneur. Francis, le chauffeur de taxi, passe en premier.

Dieu consulte ses registres et lui dit : – Très bien, mon fils. Tu as gagné le Paradis. Tu as droit à une tunique en fils d’or et un bâton en platine. Tu peux y aller.

Quand passe l’autre Francis, Dieu lui dit : – Bien, tu as mérité le Paradis. Tu as droit à une tunique de lin et un bâton en chêne. Le prêtre est surpris : – Pardon Seigneur, mais il doit y avoir une erreur. Je suis bien Francis, le prêtre !

– Oui mon fils, tu as mérité le Paradis avec cette tunique de lin.

– Non ! Ce n’est pas possible ! Je connais l’autre Francis, il vivait dans mon village. C’était une catastrophe comme chauffeur de taxi ! Il avait des accrochages tous les jours, il roulait comme un dingue et conduisait très mal. Et moi, j’ai passé 50 ans de ma vie à prêcher tous les dimanches à la paroisse. Comment est-il possible qu’on lui donne la tunique en fil d’or et à moi celle-ci ?

Et Dieu lui répond : – Non, mon fils, il n’y a aucune erreur. Nous faisons maintenant des évaluations et des bilans. – Comment ?… Je ne comprends pas. – Oui, nous travaillons au résultat et avec des objectifs. Durant ces derniers 25 ans, chaque fois que tu prêchais, les paroissiens s’endormaient… …mais lui, chaque fois qu’il conduisait, TOUT LE MONDE PRIAIT.


A chaque âge sa bouteille…

Humour - à chaque âge sa bouteille


Deux hommes âgés d’une maison de retraite sont assis sur un banc sous un arbre. L’un des deux se tourne vers l’autre et dit:
– « Jacot, j’ai 83 ans et je me sens juste plein de misères et de douleurs. Je sais que tu as mon âge, comment vas-tu, toi ? »
Jacot répond:  « Je me sens comme un nouveau-né. »
– « Ah vraiment, comme un nouveau-né? »
– « Ouais, pas de cheveux, pas de dents, et je crois que je viens juste de faire dans mes culottes. »


C’est désespéré, mais…Humour- ne jamais abandonner


Technique de mémorisation

Un couple âgé est invité chez un autre couple. Après le repas les deux épouses se rendent à la cuisine. Les deux hommes causent ensemble. L’un d’eux dit:
– « Hier soir, on est allé diner dans un nouveau restaurant et c’était extra. Je le recommande vraiment. »
– L’autre: « Comment s’appelle le restaurant ? » Le premier réfléchit et réfléchit… et finalement demande :
– « Quel est le nom de cette fleur que vous donnez à quelqu’un que vous aimez ? Vous savez… celle qui est rouge avec des épines. »
– « Vous voulez dire une rose ? »
– « Oui, c’est ça, » dit-il, puis se tourne vers la cuisine et crie : « Rose, quel est le nom du restaurant où on a dîné hier soir ?! »


Moïse, arrête de faire le con!!

Humour Moïse, arrête....


L’infirmière zélée

Le règlement de l’Hôpital exige une chaise roulante pour les patients qui quittent l’hôpital. Lorsque je travaillais en tant qu’élève-infirmière, j’ai trouvé un jour un vieil homme assis sur son lit déjà tout habillé avec une valise à ses pieds. Il insistait, disant qu’il n’avait pas besoin de mon aide pour sortir de l’hôpital. Mais après une explication que les règles sont les règles, j’ai pu le rouler malgré sa résistance vers l’ascenseur. Pendant la descente, je lui ai demandé si sa femme allait venir le chercher. Il m’a répondu : « Je ne sais pas, elle est encore en haut à la salle de bains et change de chemise d’hôpital avant de partir. »


C’est fou les progrès de la médecine!                                                                              Dessin de René BickelHumour, les progrès de la médecine

– Par le passé, quand j’étais jeune fille, je devais me déshabiller entièrement chez le médecin! Aujourd’hui il suffit de lui montrer la langue.
– C’est fou ce que la médecine a fait comme progrès!

 


 Pour finir, voici une petite histoire clin d’oeil répondant avec humour au livre de Lydia Müller « La fin de vie, une aventure », mais vu depuis l’autre côté, au début… Naissance et mourance se correspondrait comme les 2 pans d’une même porte ?

D’où viens-t-on? … Où va-t-on?

Deux bébés discutent.

– Bébé 1 : Et toi, tu crois à la vie après l’accouchement ?

– Bébé 2 : Bien sûr. C’est évident que la vie après l’accouchement existe. Nous sommes ici pour devenir forts et nous préparer à ce qui nous attend après.

– Bébé 1 : Pffff… tout ça, c’est insensé. Il n’y a rien après l’accouchement ! A quoi ressemblerait une vie hors du ventre ?

– Bébé 2 : Eh bien, il y a beaucoup d’histoires à propos de « l’autre côté »… On dit que, là-bas, il y a beaucoup de lumière, beaucoup de joie et d’émotions, des milliers de choses à vivre… par exemple, il paraît que là-bas, on va manger avec notre bouche.

– Bébé 1 : Mais c’est n’importe quoi ! Nous avons notre cordon ombilical et c’est ça qui nous nourrit. Tout le monde le sait. On ne se nourrit pas par la bouche ! Et, bien sûr, il n’y a jamais eu de revenant de cette autre vie… donc, tout ça, ce sont des balvernes. La vie se termine tout simplement à l’accouchement. C’est comme ça, il faut l’accepter.

– Bébé 2 : Et bien, permets-moi de penser autrement. C’est sûr, je ne sais pas exactement à quoi cette vie après l’accouchement va ressembler et je ne peux rien te prouver. Mais j’aime croire que, dans la vie qui vient, nous verrons notre maman et elle prendra soin de nous.

– Bébé 1 : « Maman » ? Tu veux dire que tu crois en « maman » ??? Ah ! Et où se trouve-t-elle ?

– Bébé 2 : Mais partout, tu vois bien ! Elle est partout, autour de nous ! Nous sommes faits d’elle et c’est grâce à elle que nous vivons. Sans elle, nous ne serions pas là.

– Bébé 1 : C’est absurde ! Je n’ai jamais vu aucune maman, donc c’est évident qu’elle n’existe pas.

– Bébé 2 :Ça c’est ton point de vue. Je ne suis pas d’accord, car parfois, lorsque tout devient calme, on peut l’entendre chanter. On peut sentir quand elle caresse notre monde. Je suis certain que notre Vraie vie va commencer après l’accouchement…

Contact

plan80 rue de la Servette, rez inférieur,
1202 Genève
Tel. +41 22 740 04 77
Tram 14, 18, Bus 3, 11,
Arrêts: Servette ou Poterie)
Tous les détails...

Dons & soutiens

donsL’Association Entrelacs n’étant pas subventionnée, tout don est précieux!

-> Page dons et soutiens